lundi 28 septembre 2015

RGO, APLV et régime d'éviction

J'ai rapidement su que quelque chose clochait chez mon petit cœur, que tous ces pleurs, tous  ces cris étaient liés à une douleur terrible. Qu'un bébé qui mâchouille, qui ravale sans cesse, qui s'étouffe quand il est allongé, qui hurle de douleur en fin de tétée,  ce n'est pas normal.

Toutes mes recherches internet menaient au même résultat : RGO (reflux gastro œsophagien) qui plus est RGO interne car hormis quelques petite régurgitation ou remontée de lait caillé quelques heures après les repas, pas de gros vomito à signaler.

J'étais persuadée que c'était le mal dont souffrait mon bébé mais pour que le pédiatre prenne tout ça au sérieux il a fallu du temps... Pauvre petit, ces longues semaines de souffrance, d'oesophage brûlé avant de pouvoir enfin bénéficier du traitement salvateur.

Avec l'anti-acide et le pansement gastrique, les pleurs (hurlements) de bébé ont grandement diminués mais il continuait à souffrir fortement du ventre (gaz, diarrhée, selles gluantes : tout un programme !) bien au-delà des 3 mois réglementaires pour les coliques du nourrisson.

Lors de la rencontre avec une autre pédiatre, lorsque je lui ai décrit les symptôme de petit cœur,  elle a tout de suite pensé à une allergie/intolérance à la protéine de lait de vache - APLV/IPLV- (D'autant plus que 40% des RGO sont liés à une APLV). Elle m'a donc demandé de supprimer intégralement toutes traces de lait de mon alimentation pendant 2-3 semaines pour voir s'il y avait une amélioration.

Aïe aïe aïe, ce fût dur (et ça l'est toujours), moi la gourmande qui raffole  de yaourts, fromages, pizza, petits gâteaux, crêpes... J'ai du tout stopper ou adapter les recettes mais croyait moi sur parole des crêpes au lait d'amande ou au lait de riz, ce ne sont pas des crêpes...

Qu'est-ce qu'on ferait pas pour son enfant ! Son petit ventre en vaut bien la peine, surtout que les bénéfices de ce régime d'éviction se sont vite fait sentir. Plus de gaz, régurgitations quasi nules, selles normales.

J'avoue : parfois je craque pour un tout petit bout de fromage ou une bonne glace et c'est reparti pour 3-4 jours de pleurs, de maux de ventre, de sommeil (encore) plus agité.

J'ai eu le malheur 1 fois de lui donner du lait artificiel normal, on ne m'y reprendra plus jamais, je l'ai payé très cher ! Pour le sevrage je n'ai pas d'autre choix que de m'orienter vers un lait spécial qui n'a vraiment pas bon goût alors en attendant je prolonge l'allaitement tant que je peux et que j'en ai l'envie.

Entre la grossesse et l'allaitement, plus d'un an maintenant que je me prive de quelque chose au niveau alimentaire, mais je le fais avec plaisir, pour le bien-être de mon fils mais dès que je peux je me fais une petite soirée vin rouge / plateau de fromage !

Et vous, avez-vous du faire attention à votre alimentation pendant la grossesse et/ou l'allaitement ?


3 commentaires:

  1. Oh ben si, les crêpes au lait d'amande c'est un délice pourtant ! Bien plus légères (oui donc, on en mange aussi plus...). Et c'est une bretonne pure beurre du Finistère qui le dit ;-) Faut dire que son petit mari crêpier gère le billig et la recette des crêpes (au lait d'amande donc !) sur le bout des doigts. Bon courage en tous cas. Perso je suis enceinte, et je ne consomme pas de lait de vache. Pas d'allergie, mais le choix d'une alimentation plus saine adoptée avant même que je sois enceinte. Ton expérience me confirme d'ailleurs dans ce sens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben je veux bien ta recette alors ?! Tu as raison de ne pas consommer de produits laitiers pendant ta grossesse je crois que ça réduit considérablement le risque que bébé soit allergique.

      Supprimer
  2. Pour la recette, ni plus ni moins que celle livrée par Krampouz (la marque du billig par excellence) mais en remplaçant le lait de vache par celui d'amande (ni lait de soja, ni riz par contre). Mon mari a un peu galéré au début car ça colle beaucoup plus, mais finalement il a pris le coup de main. Ce WE, nous avons invité une 50 aine de personnes à notre crémaillère. Nous leur avons fait des crêpes. Petite entorse à notre régime alimentaire puisque nous avons utilisé du lait de vache (lait d'amande un peu trop cher pour autant de monde, et pas forcément envie d'imposer nos habitudes alimentaires...). Pff... digestion crevante pour ma part.. plus habituée à consommer du lait de vache. Et si en plus ça réduit le risque d'allergie pour bébé, alors tant mieux !

    RépondreSupprimer