mercredi 16 septembre 2015

Je donne mon lait

Mon allaitement a débuté à l'aide d'un tire-lait électrique, bébé n'ayant pas la force de stimuler la lactation.

J'ai très rapidement eu du lait en très grande quantité, bien plus que les besoins de mon tout petit. Naturellement, j'ai tout de suite pensé au don de lait. Cependant les puéricultrices de l'hôpital m'ont conseillé d'attendre que bébé ait 6 semaines avant de le faire, le temps que l'allaitement soit bien installé.

À l'issu du séjour en Neonatologie, et même si mon petit cœur savait parfaitement téter, j'ai continué à tirer mon lait au moins une fois par jour. Au départ parce que cela m'avait été conseillé car mon bébé tétait à l'aide d'un bout de sein en silicone (comme beaucoup de bébé prématuré) puis ensuite histoire de constituer un petit stock de lait congelé.

Une fois le délai des 6 semaines passé, mon congélateur étant plus que bien rempli, j'ai contacté le lactarium de Montpellier afin de me renseigner sur le don de lait. J'ai été très bien accueillie par une dame très gentille qui m'a apporté toutes les informations dont j'avais besoin, et quelques jours plus tard j'ai reçu à mon domicile un colis contenant un questionnaire, des fiches pratiques sur la conservation du lait ..., une ordonnance pour une prise de sang à domicile afin de faire les serologies nécessaires et des petits biberons bleus. 

La puéricultrice passera 3 semaines plus tard afin de récupérer la prise de sang et le lait congelé.

En attendant, chaque jour, je faisais une séance de tire lait, parfois le matin, parfois le soir. Je conservais toujours un petit biberon de mon lait au frigo pour mon bébé, au cas où et le surplus je le congelais.

J'ai attendu la première visite avec impatience car mon congélateur débordait, je n'avais même plus de place pour mes provisions. Sachant que le lait congelé se conserve 3-4 mois, j'ai décidé de conserver quelques petits biberons pour moi car j'avais dans l'idée d'allaiter mon petit cœur 3 mois et je pensais donc lui donner ce lait après pour qu'il bénéficie un peu plus longtemps des bienfaits du lait maternel. J'ai tout de même pu donner au moins 10 litres pour ce premier passage.

La puéricultrice est arrivé vers 9h du matin, elle n'est restée qu'une dizaine de minute, cela n'a entravé en rien ma journée, j'aurais même pu rester en pyjama !

Depuis, elle est passée 4 fois. J'ai toujours été en contact avec la même personne. 1 semaine avant de venir, elle m'informait de la date et de l'heure. Le jour convenu, elle récupérait le lait et me demandait si je continuais le don pour le mois prochain. 

Au mois d'août je lui ai indiqué que c'était très certainement la dernière fois que je pouvais donner. En effet, je suis en vacances en septembre et je compte sevrer mon bébé début octobre. Je souhaite donc garder un peu de lait notamment pour faire de bonne petite purée pour bébé mais j'ai finalement donné beaucoup plus que prévu initialement car aujourd'hui mon petit bout à 5 mois et je l'allaite toujours. 

Je suis ravie et fière d'avoir pu faire ce don car les lactarium ont un besoin cruel de lait maternel qui est le seul aliment que peuvent recevoir les bébés grands prématurés. J'avoue que tirer son lait n'est pas une partie de plaisir, parfois ça fait mal, il faut respecter des règles d'hygiène ... Mais honnêtement quel bonheur de pouvoir aider !

J'encourage vivement toutes les mamans qui allaitent et qui on en la possibilité, à donner un petit peu de leur lait au lactarium dont elles dépendent. Vous pouvez louer un tire lait électrique double pompage grâce à une ordonnance, c'est gratuit. De mon côté je le referai sans hésiter !!

Et vous, avez-vous été informée sur le don de lait ? Avez-vous pu donner ?







2 commentaires:

  1. Tu as bien de la chance !!
    J'avais tellement de lait que entre 3 et 6 mois, je tirais le sein que je ne donnais pas le soir pour pouvoir dormir ... si je ne le faisait pas, je me retrouvais avec un début d'engorgement à 5h du matin ...

    J'ai voulu donner, mais dans le Finistère, il n'y a pas ce système de passage à domicile ... et vu ma faible capacité de stockage en appartement, il aurait fallu que j'aille toutes les semaines avec mon bébé sur le CHU (1h de route dans chaque sens) ... j'ai laisser tomber, à mon grand regret :(

    RépondreSupprimer
  2. Je pensais que tous les lactarium proposaient ce passage à domicile. Bien dommage vu le manque de lait maternel ! Comme toi je tire souvent mon lait le soir au risque d'exploser au petit matin !
    D'ailleurs comment as-tu réussi le sevrage sans trop souffrir ?

    RépondreSupprimer