lundi 17 août 2015

Mon chemin vers l'allaitement maternel

Avant d'essayer d'avoir un bébé, c'était clair dans ma tête : je n'allaiterai pas mes futurs enfants.
Je n'étais pas à l'aise avec ma poitrine (qui est petite) et mes mamelons (qui sont plats).
Je ne suis pas pudique mais je ne me voyais absolument pas allaiter en public et je ne me voyais pas être coincée à la maison avec bébé juste pour le nourrir.
Enfin, je n'ai pas de réelles explications à ça mais l'idée d'allaiter ne me plaisait vraiment pas.
J'étais donc bien d'accord avec le fait qu'il vaut mieux donner le biberon avec plaisir plutôt que le sein par contrainte.

Sauf que, alors que l'attente de bébé se faisait de plus en plus longue et douloureuse, petit à petit j'ai commencé à changer d'avis.
Je me suis rendue compte que tomber enceinte, qu'avoir un enfant, c'est un petit miracle.
J'ai ouvert les yeux sur le fait que notre corps est une machine complexe, bien faite.
J'ai discuté avec des amies, des collègues sur leur choix d'allaiter au sein ou non.
Je me suis renseignée sur les bienfaits de l'allaitement maternel aussi bien pour le bébé que pour la maman.

Bref, quand je suis finalement tombée enceinte, j'ai tout de suite su que je tenterai cette magnifique aventure.

Je ne regrette pas, mon bébé étant né prématurément, j'ai le sentiment de lui avoir donné le meilleur et je suis fière de le voir grandir et grossir un peu plus chaque jour.

Je ne juge absolument pas celle qui préfère donner le biberon. J'ai partagé pendant longtemps leur avis sur le sujet et il m'arrive encore aujourd'hui, lors des moments difficiles, de me dire que oui peut-être j'aurai mieux fait de lui donner le biberon. Mais dans ces moments là, je réalise aussi la chance que j'ai d'avoir réussi à donner le sein à mon bébé, alors que certaines n'y arrivent pas et en souffrent beaucoup.

Je pensais l'allaiter 3 mois, aujourd'hui il en a 4 et nous partageons toujours ces précieux moments. Je ne sais pas pour combien de temps encore, la fin approche je pense, alors en attendant, je savoure chaque instant.




2 commentaires:

  1. Profites des derniers temps d’allaitement ^^
    Sein ou biberon, chacun ont leurs avantages et leurs inconvénient. J'ai adoré allaiter mon feuFolet 6 mois, j'ai été aussi bien soulagée de passer au biberon ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai un petit pincement au cœur quand je me dis que c'est bientôt fini mais d'un autre côté j'ai hâte d'y être !
      Toutes les bonnes choses ont une fin !

      Supprimer